Araignées (pièce)

12,00 

Pièce

Cette espèce de décapode, moins abondante mais plus fine que le tourteau, est appelée «esquinade» en mer méditerranée. Sa carapace est aussi épineuse que celle du tourteau est lisse. La limite septentrionale de distribution de l’espèce se situe au niveau des îles britanniques. Au large des côtes africaines, elle a été repérée au niveau du Sahara (côtes mauritaniennes et marocaines) mais est peu fréquente plus au sud. Une première ponte intervient entre mars et juin (en manche) et une seconde peut avoir lieu au début de l’été en Bretagne sud et à l’entrée de la manche. L’araignée se rapproche des cotes à ces moment-là, ce qui facilite sa capture.

Au cours de sa vie, qui peut durer de 5 à 8 ans, l’araignée traverse 13 mues, dont la dernière est celle de la maturité sexuelle (est de l’arrêt de la croissance).

Les araignées sont réparties long des côtes. Elles peuvent vivre sur différents types de fond.

La Bretagne nord et la presqu’ile du Cotentin sons les principales régions de production.

L’araignée est essentiellement consommée dans les zones de débarquement, où elle est principalement vendue vivante. La Bretagne et la Normandie sont les débouchés naturels pour cette espèce.

Méthode de pêche :
Casier
Filet droit
Filet trémail

Origine :
Atlantique nord-est, des cotes norvégiennes à celles d’Afrique occidentale.

Saveur :
L’araignée possède une chair fine et délicate. Riche en protéines, minéraux, oligo-éléments et pauvre en matières grasses, font d’elle un partenaire minceur.

Rupture de stock

Catégorie :